Nos activités en images

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

PARTENAIRES FINANCIERS

  • ciddh-logo-amelior.jpg
  • logo-global-woman.jpg
  • Logo-NED.jpg
  • logo-union-africaine.jpg
  • logo_MAMACASH.jpg
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
Stendhal   L'admission des femmes à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain
Simone de Beauvoir   "Jusqu'ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l'humanité et il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu'on lui laisse enfin courir toutes ses chances.
   "Si vous êtes prêt à faire seulement ce qui est facile, la vie sera difficile. Mais si vous êtes prêt à faire ce qui est dur, la vie sera facile. "- T. Harv Eker
   "L’argent ne te rend pas heureux. Ne crois jamais que tu seras heureux le jour où tu seras riche. Si tu n’es pas heureux en cherchant à devenir riche, il Y a de fortes chances que tu ne le sois pas quand tu seras enfin riche. Par conséquent, que tu sois riche ou pauvre, assure toi d’être heureux" - Robert T Kiyosaki - Nos enfants Riches et brillants - Best-seller du New York Times
   La leçon ne peut être comprise que lorsque la raison de l'échec a été intégrée
   "Life is an echo; what you send out comes back" - Chinese proverb
   Le leadership : c'est l'art de faire faire à quelqu'un quelque chose que vous voulez voir fait, parce qu'il a envie de le faire - Dwight Eisenhower
   "Perte d'argent, perte légère ; perte d'honneur, grosse perte ; perte de courage, perte irréparable" - Johann Wolfgang von Goethe
   "Je suis reconnaissant envers ceux qui m’ont répondu «Non»; Grâce à eux, je l’ai fait moi-même" - Albert Einstein
   "Le succès c'est d'avoir ce que vous désirez. Le bonheur c'est aimer ce que vous avez." - H. Jackson Brown
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
  • ECOSOCC & CADHP

Communiqué du 4è forum continental annuel des OSC africaines sur la Stratégie conjointe du partenariat Afrique-UE (SCAU) : vers la préparation du Forum annuel conjoint (FAC), Djibouti, 20 septembre 2015

Le 4e Forum continental annuel des OSC africaines sur la Stratégie conjointe du partenariat Afrique-UE (SCAU) vient de se conclure à Djibouti après trois jours de consultation, du 18 au 20 septembre 2015. Il a débuté par une réunion du Comité directeur Afrique le 18 septembre 2015, suivie du Forum continental des organisations de la société civile africaine les 19 et

20 septembre 2015. Le Forum a réuni une quarantaine de dirigeants et représentants d'organisations de la société civile des cinq régions du continent africain. Il a été organisé par la Direction des citoyens et de la diaspora (CIDO) de la Commission de l'UA avec le soutien du Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine (ECOSOCC) et de la Division pour la gestion et la coordination du Partenariat (PMCD) du Bureau du président.

Ce forum avait pour objectif principal de définir les priorités et le cadre d'action des OSC africaines dans le cycle actuel du processus de partenariat Afrique-UE en mettant l'accent sur la préparation du Forum annuel conjoint (FAC ou JAF), seule plateforme complète des acteurs pour la participation de la société civile. Le Forum était préoccupé par l'examen de la note succincte élaborée par les acteurs étatiques à cet effet et par la formulation de recommandations et propositions appropriées afin que la SCAU reste axée sur les populations après le sommet de Bruxelles tenu en avril 2014 et ses résultats.

La cérémonie d'ouverture officielle a eu lieu le 18 septembre 2015 avec cinq allocations principales : celles de Dr. Jinmi Adisa, directeur de la CIDO, de M. Joseph Chilengi, président de l'ECOSOCC, du prof. Dipo Kolawole, président du Comité directeur Afrique et de M. Ismail Sanalasse Said, président des associations de la société civile de Djibouti. Ensuite, Son Excellence M. Hassan Omar Mohammed Bourhan, ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation de la République de Djibouti, a officiellement déclaré la consultation ouverte.

Dans son allocution d'ouverture officielle, le ministre s’est félicité du choix de Djibouti pour abriter la Conférence et a salué la Commission de l'UA, en particulier la CIDO et l'ECOSOCC, pour avoir pris des mesures sérieuses en vue d’une participation forte et efficace des OSC au processus de la SCAU. Il a transmis les salutations du Président de la République et promis le soutien de Djibouti pour les résultats du Forum. Il a fait observer que Djibouti a toujours respecté et encouragé la contribution effective de la société civile dans le processus de développement du système étatique et que la décision de Djibouti de soutenir les mêmes processus dans les relations de part et d’autre de la Méditerranée n’est que le prolongement logique de sa volonté de construire une communauté d’acteurs globale à Djibouti, en Afrique, dans les rapports de l'Afrique avec le monde et sur l’échiquier international. Les points saillants du rapport, les conclusions et les recommandations sont les suivants : I. Sur les résultats du sommet de Bruxelles tenu en avril 2014

a) Le Forum a fait observer que les mécanismes et structures de mise en œuvre figurant dans les deux documents finaux du Sommet Afrique-UE tenu en avril 2014 (la Feuille de route et la Déclaration) sont essentiellement axés sur l’Etat.
b) Le Forum a noté que la principale exception est le cadre des Forums annuels conjoints (FAC) qui remplace le Groupe de travail mixte du cycle de partenariat précédent et rassemblera l’ensemble des acteurs du partenariat.
c) Le Forum a reconnu que le FAC servira donc, en tant que seule plateforme complète des acteurs, à porter les aspirations des populations en ce qui concerne le processus du partenariat Afrique-UE. Par conséquent, il a accueilli favorablement le FAC comme étant le mécanisme approprié pour canaliser, promouvoir et soutenir les activités des acteurs non étatiques et non gouvernementaux.
d) Le Forum a cependant regretté le retard injustifié dans l’activation du processus du FAC compte tenu de son importance particulière. Il a indiqué que près d’un an et demi après le sommet de Bruxelles tenu en avril 2014, ce processus censé se dérouler chaque année n’a pas encore eu lieu et il n’a d’ailleurs qu’une faible chance de se tenir cette année.
e) Le Forum a invité l’ensemble des parties et des structures en charge du processus de planification, notamment les deux Commissions, à accélérer le processus de mise en œuvre du FAC. f) Il a en outre souligné la nécessité pour les acteurs de la société civile de jouer un rôle essentiel en donnant du contenu au FAC, en définissant son ordre du jour et son programme de travail, ses modalités de fonctionnement, l'exécution de son mandat et ses résultats.

II. Sur les relations avec les acteurs étatiques dans le processus du FAC
g) Le Forum a noté le rôle important des acteurs étatiques dans les efforts actuels visant à définir l’ordre du jour, le contenu et le mode de fonctionnement du FAC.
h) Il a parallèlement approuvé les objectifs généraux proposés pour le FAC et le document de réflexion élaboré par les deux Commissions comme document de travail de base.
i) Le Forum a ajouté que pour remplir ses fonctions telles que prévues par le Sommet, l'orientation, la constitution et les méthodes de travail du FAC ainsi que l'utilisation de ses résultats doivent être axées sur la population, et les acteurs de la société civile doivent y être pleinement associés. j) Dans le cadre de ce processus, le Forum a décidé d’examiner le document de réflexion du FAC des deux Commissions et de formuler des recommandations appropriées sur ce document qui demeure une tâche en cours.

III. Recommandations relatives au document de réflexion du FAC
1. Date
Le Forum a souligné la nécessité de la tenue du FAC dans les meilleurs délais, de préférence au dernier trimestre 2015 ou au tout début du premier trimestre 2016, suivi d’un autre dans le laps de temps précédant le sommet de 2015.

 

2. Lieu
Le Forum a recommandé que les réunions du FAC se tiennent de manière tournante entre les deux continents : le premier en Afrique et le second en Europe, conformément au schéma à deux FAC proposé par le Forum.

3. Inclusion

Le Forum a souligné qu’en tant que seule plateforme complète des acteurs de la SCAU, le FAC doit être ouvert à l’ensemble des parties prenantes, notamment les acteurs de la société civile.
4. Participants et forme de participation
Le Forum a convenu que le cadre de cette participation inclusive doit s’inscrire dans un continuum qui comprend la préparation, la consultation, la définition du but, des objectifs et l'exécution des résultats. Chacune des parties prenantes devrait également choisir ses représentants qui travailleront avec les autres acteurs à définir les résultats collectifs.
5. Interventions de la société civile
Le Forum a convenu que les interventions de la société civile devraient avoir une structure coordonnée et de collaboration. Cela inclut des activités autonomes des OSC visant à vulgariser et étendre la portée et l’impact de la SCAU à la base, l'interconnexion des deux côtés de la Méditerranée, la tenue de conférences et plateformes régionales pour diffuser les informations et assurer l’ancrage populaire de la SCAU. Le Forum a également recommandé une intégration ascendante et descendante des contributions de la société civile dans le FAC ainsi que l'alignement et l'utilisation de l'enveloppe de la société civile panafricaine pour soutenir ces processus sur les deux continents.

IV. Configuration et procédure
Le Forum a proposé une durée de deux à trois jours, au besoin, pour que le FAC produise des résultats significatifs. Il a également demandé que la définition de l'ordre du jour du FAC repose sur un large accord des acteurs et que les séances de travail aient des présidents et des rapporteurs (de la société civile). Il a en outre recommandé que les conclusions soient adoptées par les sessions plénières. Les suggestions des séminaires et des conférences régionales doivent également être prises en compte dans l'ordre du jour et les programmes de travail du FAC.

V. Résultats
Le Forum a conclu que les résultats du FAC devraient inclure les rapports d'évaluation et d’étape sur a) les défis, les options et les solutions possibles ainsi que les méthodes visant à relever les défis, b) l’analyse des questions thématiques et stratégiques, c) l’accord relatif aux cadres de rapportage visant à évaluer la mise en œuvre de la feuille de route, d) le calendrier des opérations, le mécanisme de rétroaction et de correction, e) l'exploitation efficace des résultats afin de renforcer le cadre des opérations.

VI. Au-delà du FAC
Le Forum a indiqué que l'importance du FAC nonobstant les aspirations axées sur les populations des architectes du partenariat Afrique-UE impose que la participation des OSC à la SCAU aille au-delà du FAC et soit intégrée dans tous les aspects et formes de l'effort de partenariat, notamment ses éléments clés et importants.
Dans le cadre de ce processus, le Forum a souligné la nécessité pour les acteurs de la société civile en Afrique (comme en Europe) de participer et contribuer aux résultats du sommet Afrique-UE sur la migration qui doit se tenir à La Valette, à Malte, du 11 au 12 novembre 2015. Il a fait observer que les migrants sont pour la plupart issus de la société civile et qu’il est essentiel que les acteurs de la société civile des pays en développement, notamment d’Afrique, fassent partie intégrante de la recherche de solutions sur les problèmes qui en découlent. Le Forum a, en particulier, souligné la nécessité d'une consultation continentale africaine des OSC sur la migration avant le Sommet, distincte de l'événement parallèle organisé par les organisations européennes et l'Université de Malte, à la veille du Sommet. Il a souligné la nécessité d'assimiler ces questions de manière efficace dans le cadre de la dimension OSC continentale et intercontinentale inclusive du processus de la SCAU afin de garantir l'intégrité des contributions dans le processus.

VII. Clôture
La rencontre a pris fin vers 20h le dimanche 20 septembre 2015 avec l’allocution de clôture des représentants des différentes communautés d’acteurs de la société civile.