Nos activités en images

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

PARTENAIRES FINANCIERS

  • ciddh-logo-amelior.jpg
  • logo-global-woman.jpg
  • Logo-NED.jpg
  • logo-union-africaine.jpg
  • logo_MAMACASH.jpg
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
Stendhal   L'admission des femmes à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain
Simone de Beauvoir   "Jusqu'ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l'humanité et il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu'on lui laisse enfin courir toutes ses chances.
   "Si vous êtes prêt à faire seulement ce qui est facile, la vie sera difficile. Mais si vous êtes prêt à faire ce qui est dur, la vie sera facile. "- T. Harv Eker
   "L’argent ne te rend pas heureux. Ne crois jamais que tu seras heureux le jour où tu seras riche. Si tu n’es pas heureux en cherchant à devenir riche, il Y a de fortes chances que tu ne le sois pas quand tu seras enfin riche. Par conséquent, que tu sois riche ou pauvre, assure toi d’être heureux" - Robert T Kiyosaki - Nos enfants Riches et brillants - Best-seller du New York Times
   La leçon ne peut être comprise que lorsque la raison de l'échec a été intégrée
   "Life is an echo; what you send out comes back" - Chinese proverb
   Le leadership : c'est l'art de faire faire à quelqu'un quelque chose que vous voulez voir fait, parce qu'il a envie de le faire - Dwight Eisenhower
   "Perte d'argent, perte légère ; perte d'honneur, grosse perte ; perte de courage, perte irréparable" - Johann Wolfgang von Goethe
   "Je suis reconnaissant envers ceux qui m’ont répondu «Non»; Grâce à eux, je l’ai fait moi-même" - Albert Einstein
   "Le succès c'est d'avoir ce que vous désirez. Le bonheur c'est aimer ce que vous avez." - H. Jackson Brown
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
  • ECOSOCC & CADHP

DECLARATION SUR LA JOURNEE DE l’AFRIQUE

2015 : Année de l’Autonomisation de la femme en Afrique

La Côte d’Ivoire à l’égard d’autres pays africains célèbre la journée mondiale de l’Afrique en ce mardi 25 Mai 2015.

Cette journée célèbre l'anniversaire de la signature des accords de l'OUA (Organisation de l'Unité Africaine), le 25 mai 1963.

 

Aussi, cinquante deux ( 52) ans après la naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine ( OUA) , sous l’impulsion de Son Excellence Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine , l’Afrique se dote de l’agenda 2063,  qui est  à la fois une vision et un plan d'action.


C'est un appel à l'action à tous les segments de la société africaine à travailler ensemble pour construire une Afrique prospère et unie, fondée sur des valeurs communes et un destin commun qui prenne en compte la question de la femme.

En effet, le renforcement d’une Afrique dont le développement est axé sur les personnes, s’appuyant notamment sur le potentiel qu’offrent les jeunes et les femmes.

De plus, cette année, le sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de L’Union Africaine a déclaré 2015, « Année de l’autonomisation des femmes » en reconnaissance de leur contribution au développement de l’Afrique.
Ce thème majeur interpelle le Centre Féminin pour la démocratie et les droits humains en Côte d’Ivoire (CEFCI), membre de  l’Assemblée Générale de l’ECOSSOCC de l’Union Africaine et représentant les organisations féminines ivoiriennes à cette importante instance  à plus d’un titre.

En effet, Il est nécessaire d’avoir conscience des défis qui restent à surmonter et de porter une plus grande attention aux droits des femmes et à l’égalité entre les sexes.

L’autonomisation de la femme est un droit, une priorité, mais elle est  aussi un atout puissant pour l’intensification de la croissance économique de notre continent et pour la création d’emplois.

L’autonomisation de la femme permet de multiplier les progrès en matière d’éducation et de santé et de nutrition pour les enfants et les jeunes, les groupes vulnérables.
Elle est donc une opportunité à créer et à saisir pour une amélioration significative et durable des conditions de vie pour tous.


Cependant, dans la plupart des régions africaines, les femmes occupent souvent des emplois dévalorisés et mal rémunérés, elles ont difficilement accès à l’éducation, à la formation et au recrutement, elles ont un pouvoir limité en matière de négociation et de prise de décision, elles endossent la responsabilité de l’essentiel des tâches ménagères non rémunérées.

Alors que les hommes commencent à assumer une plus grande part des responsabilités familiales, les femmes continuent d’être responsables de l’essentiel des soins apportés à la famille, ce qui limite souvent leur accès à un emploi rémunéré à plein temps ou les confine dans des postes à temps partiel, qui ne sont généralement pas aussi bien payés.

Tout en félicitant les leaders africains en général, SEM Mme la Présidente de la Commission de l’Union africaine Son Excellence Mme Nkosazana Dlamini-Zuma et le gouvernement de Côte d’Ivoire en particulier pour les efforts réalisés en matière de promotion des droits des femmes, le CEFCI fait les recommandations suivantes :

  • A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE

  • Continuer de promouvoir les droits de la femme et de la petite fille particulièrement en Afrique ;
  • Encourager davantage la participation de la femme dans toutes les instances de prise de décisions  et  les affaires politiques.
  • A LA COMMISSION DE L’UNION AFRICAINE

  • Mettre fin à toutes les formes de violences et de discrimination (sociale, économique et politique) à l’égard des femmes et des filles et leur assurer la pleine jouissance de leurs droits humains ;
  • Impliquer davantage la société civile féminine ivoirienne  afin qu’elle apporte sa contribution dans la finalisation de l’agenda 2063 de l ‘Union Africaine ;
  • encourager l’autonomisation de la femme et renforcer les projets concrets pour une indépendance économique des femmes.
  • AU GOUVERNEMENT DE COTE D’IVOIRE

  • Célébrer davantage la journée du 25 mai qui reste pour nous femmes africaines  la marque des sacrifices de décolonisation de nos pères fondateurs et la vision d’une Afrique prospère pour nos enfants ;
  • Éliminer tous les actes de violences à l’égard des femmes et des filles dans tous les milieux (privé, public ainsi que dans les situations de conflit) ;
  • Éliminer toutes les normes sociales et les pratiques traditionnelles néfastes à l’égard des femmes et des filles ainsi que les pratiques qui favorisent la violence et la discrimination contre les femmes et les filles en mettant en application les textes internationaux ratifiés par la Côte d’Ivoire en faveur de la femme ;
  • Éliminer tous les obstacles qui entravent l’accès des femmes et des filles à une éducation de qualité, aux services sociaux et de santé.
  • Faire adopter une loi sur la parité aux postes électifs et nominatifs
  • AUX ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES (ONG)
  • Sensibiliser  les femmes à s’impliquer davantage dans la gestion des affaires publiques.


Fait à Abidjan le 25 Mai 2015


Pour le CEFCI   
Le Conseil d’Administration
Mme JULIE KONE
Membre de l’ECOSSOCC de l’Union africaine