Nos activités en images

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

PARTENAIRES FINANCIERS

  • ciddh-logo-amelior.jpg
  • logo-global-woman.jpg
  • Logo-NED.jpg
  • logo-union-africaine.jpg
  • logo_MAMACASH.jpg
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
Stendhal   L'admission des femmes à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain
Simone de Beauvoir   "Jusqu'ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l'humanité et il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu'on lui laisse enfin courir toutes ses chances.
   "Si vous êtes prêt à faire seulement ce qui est facile, la vie sera difficile. Mais si vous êtes prêt à faire ce qui est dur, la vie sera facile. "- T. Harv Eker
   "L’argent ne te rend pas heureux. Ne crois jamais que tu seras heureux le jour où tu seras riche. Si tu n’es pas heureux en cherchant à devenir riche, il Y a de fortes chances que tu ne le sois pas quand tu seras enfin riche. Par conséquent, que tu sois riche ou pauvre, assure toi d’être heureux" - Robert T Kiyosaki - Nos enfants Riches et brillants - Best-seller du New York Times
   La leçon ne peut être comprise que lorsque la raison de l'échec a été intégrée
   "Life is an echo; what you send out comes back" - Chinese proverb
   Le leadership : c'est l'art de faire faire à quelqu'un quelque chose que vous voulez voir fait, parce qu'il a envie de le faire - Dwight Eisenhower
   "Perte d'argent, perte légère ; perte d'honneur, grosse perte ; perte de courage, perte irréparable" - Johann Wolfgang von Goethe
   "Je suis reconnaissant envers ceux qui m’ont répondu «Non»; Grâce à eux, je l’ai fait moi-même" - Albert Einstein
   "Le succès c'est d'avoir ce que vous désirez. Le bonheur c'est aimer ce que vous avez." - H. Jackson Brown
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com
  • ECOSOCC & CADHP

JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’EXCISION  ET OU LES MUTILATIONS GENITALES FEMININES

DÉCLARATION DU CENTRE FÉMININ POUR LA DÉMOCRATIE ET LES DROITS HUMAINS EN COTE D'IVOIRE.

Aujourd’hui 06 Février 2016, le monde entier célèbre la journée internationale de lutte contre l’excision. L’excision, recouvre un ensemble de pratiques aboutissant à l'ablation partielle ou totale ou à l’altération des organes génitaux féminins externes. L’opération est généralement pratiquée sur des filles âgées de 4 à 14 ans, des femmes, parfois sur celles qui sont sur le point de se marier. L’intervention est toujours traumatisante avec des complications telles que les douleurs, l’état de choc, les difficultés pendant l’accouchement et même la mort.

La Côte d’Ivoire est l’un des pays les plus touchés par la pratique de l’excision en Afrique de l’Ouest. Selon l’Enquête Démographique et de Santé de 2012, 38% des femmes dont l’âge varie de 15 à 45 ans ont été excisées ; parmi elles, 70% dans le Nord et le Nord-Ouest, 57% à l’Ouest, 50% au Centre-Nord, 21% au Nord-est, 20% au Centre-Est et, 13% au Centre. Ces chiffres nous interpellent et nous montre l’ampleur de cette pratique dégradante et humiliante pour la femme et la petite fille.

Les Mutilations Génitales Féminines (MGF)/Excision sont des pratiques dangereuses et avilissantes; ces pratiques traditionnelles néfastes sont un exemple extrême de discrimination basée sur le genre. Elles violent les droits fondamentaux des filles et des femmes que sont : le droit à l’intégrité physique et psychologique, le droit à être protégé contre toute forme de violence et de discrimination et, dans les cas les plus extrêmes, le droit à la vie.

Fort de toutes les activités menées sur la lutte contre l’excision et toutes autres formes de Mutilations Génitales Féminines, le CEFCI fait le constat du non respect et de la méconnaissance de la loi N°98 – 757 du 23 décembre 1998 réprimant l’excision qui stipule en son article2 que : « Quiconque commet une mutilation génitale féminine est puni d’un emprisonnement de 1 à 5 ans et d’une amende allant de 360 000 à 2 000 000 F CFA. La peine est portée au double si l’auteur est du corps médical ou paramédical. Le juge peut en outre lui interdire l’exercice de sa profession. La peine est d’un emprisonnement de 5 à 20 ans en cas de décès de la victime ».

Ainsi, le Centre Féminin pour la démocratie et les Droits Humains en Côte d’Ivoire, à l’occasion de cette journée, condamne fermement cette pratique néfaste. En effet, les défis sont encore nombreux et des efforts doivent être réalisés en Côte d’Ivoire pour le plein épanouissement de la femme et de la petite fille, qui représentent l’avenir de la Nation.

Au regard de toutes ces violations de droits de la femme et de la petite fille engendrées par l’excision, le CEFCI fait les recommandations suivantes :

  • A la communauté internationale
    • Accroître leurs efforts dans la lutte contre les Mutilations génitales féminines.
  • Aux partenaires au développement
    • Continuer à apporter leur appui technique et financier pour l’éradication complète de l’excision en Côte d’Ivoire.
  • Au gouvernement
    • S’assurer de l’application effective des sanctions aux auteurs des MGF ;
    • Soutenir les organisations de promotion des droits des femmes dans la lutte contre les violences faites aux femmes.
    • Amener les populations des villes et villages cibles à une prise de conscience et à un changement de comportement vis-à-vis de l’excision ;
    • Renforcer les capacités des principaux intervenants afin que les communautés prennent en charge les efforts d’abandon de l’excision ;
    • Protéger les victimes et les sensibiliser sur les risques encourus ;
  • Aux Organisations Non Gouvernementales (ONG)
    • Continuer à travailler pour l’amélioration de la condition de la femme et la petite fille en Côte d’ivoire ;
    • Conjuguer les efforts pour l’éradication des violences faites aux filles, notamment les MGF;
    • Multiplier les campagnes de sensibilisation dans les régions et zones réputées à risque.

 

Abidjan, le 05 février 2016

Pour le CEFCI La Présidente

Mme Julie Miyaihi KONE